Skip to content

Procès Depp-Heard : #MeToo en PLS

Il a déchaîné les passions des jeunes. Indéfendable pour la gauche, véritable aubaine pour la droite : le procès d’Amber Heard et Johnny Depp aura eu pour vertu de remettre en question l’anathème #MeToo.

Partage

© Romée de Saint Céran pour L'Incorrect

Le procès opposant Johnny Depp à Amber Heard, tout comme son dénouement, sont une source de joie. Non pas la joie mauvaise d’un lobby masculiniste, plus fantasmé que réel, de voir une jolie femme condamnée, mais la joie de surprendre, dans l’ouragan des opinions qui agitent le spectacle médiatique, un moment rare, où saint Michel terrasse le dragon, c’est-à-dire où la parole humilie par sa puissance rationnelle une intention malveillante, seule chose dans le monde qui soit absolument mauvaise.

Des voix se sont élevées pour se plaindre de la publicité donnée à ce procès, retransmis en direct : pourtant, le détail des témoignages et des questions des avocats est une grande leçon de rationalité et d’objectivité. Pour éphémères qu’ils soient, ces débats rappellent à ceux qui utilisent les réseaux pour se défouler qu’un discours vrai n’est pas une démonstration de force ni un écrasement de la subjectivité, que parler, ce n’est pas balancer à la face du monde sa vérité, mais décrire des objets vérifiables par tous.[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest