Qu’un sang impur

@Mars Film

Scénariste à succès pour la télévision avec Braquo et pour le cinéma avec Un Prophète et le diptyque sur Mesrine, Abdel Raouf Dafri s'attaque à l’un des grands traumas de notre histoire récente, la guerre d’Algérie, pour son premier film en tant que réalisateur. Verdict ? Alors qu’il n’est plus que l’ombre du guerrier qu’il était en Indochine, le colonel Paul Andreas Breitner se voit contraint de traverser une Algérie en guerre, à la recherche de son ancien officier supérieur?: le colonel Simon Delignières, porté disparu dans les Aurès Nemencha, une véritable poudrière aux mains des rebelles. Dès l’ouverture, le métrage montre que le talent du scénariste Abdel Raouf Dafri ne s’est pas perdu lors de son passage à la réalisation (...) A découvrir dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

adewatrigant@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This