Recours au poème : « Il est trop tard pour me taire »

© DR

Ariel Spiegler, avec Jardinier, poursuit son travail dans la continuité du Prix Apollinaire Découverte reçu en 2017 pour C’est pourquoi les jeunes filles t’aiment publié chez Corlevour. « Tu t’es voué à une blessure / qui t’a menée ici, où tu ne sais pas / avec l’obstination des saumons / à rebours des torrents / ce que tu cherches ». L’origine ici suggérée sera plus loin confirmée : « et ton origine à chaque instant commence ». Cependant le chemin n’est pas ici d’eau mais une « marche de flambeaux ». [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

gwen@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This