Recours au poème : « Tu prends d’assaut l’infini ? »

© DR

Quatre parties forment ce livre merveilleux signé de la poétesse d’origine libanaise Nohad Salameh, inscrivant son poème dans la dimension féminine du monde à travers des figures emblématiques : Les Conquérantes (Colette, Blixen, Lagerlöf…) ; et d’autres au destin maudit : Les Trapézistes de l’extrême (Mansour, Bachmann, Zürn…). [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

gwen@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This