Skip to content

Sélectron : les dix déclarations méprisantes d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a donc « très envie d’emmerder les non-vaccinés ». Cette sortie pleine de bon goût, de grâce et de bons sentiments n’est pas la première du genre. Sélectron des déclarations dégoulinantes de mépris que notre cher président a adressées aux Français.

Partage

© DR

10 -« Je traverse la rue et je vous trouve du travail. »

Le 15 septembre 2018, la journée européenne du patrimoine était organisée par le palais de l’Élysée. Emmanuel Macron se fait aborder par un homme de 25 ans qui lui explique ses difficultés pour trouver un emploi dans son domaine, l’horticulture, ce à quoi notre président lui répond qu’il y a plein d’autres secteurs qui embauchent. Et d’ajouter : « Je traverse la rue et je vous trouve du travail ». Traduisons : « Ta passion, c’est de la merde, deviens serveur et va travailler feignasse ». Une pépite qui lui collera à la peau pendant encore longtemps.

9 - « Vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler. »

Celle-ci est incroyable ! Alors ministre de l’Économie en déplacement à Lunel dans l’Hérault le 27 mai 2016, pour rencontrer de jeunes élèves dans le numérique, Macron se fait accoster par deux grévistes remontés contre la loi travail. Un échange tendu d’une dizaine de minutes s’instaure et le ministre perd patience, ses nerfs craquent, et il lâche à ses deux interlocuteurs cette envolée : « Vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler ». Du grand art ! [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest