Skip to content

Station Opéra : Faste perdu

Partage

© DR
À l’époque où le Palais Garnier prit ses fonctions, l’opéra cessait déjà d’être grand. Musée ou mausolée, il venait abriter la mémoire d’un art en déclin. L’exposition « Le Grand Opéra (1828-1867) » vient nous rappeler cette histoire souvent ignorée, au risque de frustrer les processions de visiteurs qui gravissent l’escalier de marbre du foyer. Doit-on blâmer ces pneus géants, fussent-ils plaqués-or, que des marchands sans-gêne y ont installé, voire ces parties d’escape game qui s’y tiennent ? [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en libre accès pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest