Skip to content

Station opéra : Macbeth, le sang des rois

Avec Macbeth, une œuvre de jeunesse retravaillée, Giuseppe Verdi nous a offert l'une de ses créations les plus ambitieuses, avec un véritable souffle shakespearien.

Partage

© Gregor Hohenberg – Sony Music
aviata. Il est temps de remettre la main à une œuvre de jeunesse, Macbeth, la plus ambitieuse et la plus originale. En relisant sa partition créée dix-sept ans plus tôt, Verdi retrouve le souffle shakespearien qui l’habite depuis toujours. Plusieurs pages ne sont plus au goût du jour. La révision est profonde. Voici de nouvelles solutions harmoniques, des couleurs orchestrales différentes, et surtout des passages entiers supprimés au profit de nouveaux numéros, plus modernes, dramatiquement plus efficaces. Tel cet air formidable de Lady Macbeth au deuxième acte, « L’heure s’avance », où l’ivresse du pouvoir se mêle à de sombres présages. La substance est préservée, mais le restyling hisse Macbeth au rang de chef-d’œuvre. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest