Skip to content

Taxonomie verte : l’Allemagne joue contre la France

En votant contre l’inclusion du nucléaire dans la taxonomie verte, l’Allemagne poignarde la France, en plus de jouer contre l’indépendance énergétique et contre le climat.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

L’Allemagne a voté contre la reconnaissance du nucléaire dans la « taxonomie » verte européenne. Le ministre de l'Économie et du Climat Robert Habeck a justifié sa position : «?En tant que gouvernement fédéral, nous avons une fois de plus clairement exprimé notre rejet de l’inclusion de l’énergie nucléaire. Elle est risquée et coûteuse ». Cette position est un coup très dur porté à la France qui souhaitait bénéficier d’une reconnaissance dans le cadre du Green Deal. Le Green Deal a pour objectif de faire de l’Europe le premier continent neutre en carbone à l’horizon 2050. Pour se faire, 1 000 milliards d’euros sont prévus pour aider les projets entrant dans les critères du projet écologique, d’où l’intérêt français.

Cette décision allemande est d’autant plus difficile à encaisser pour la France qu’Emmanuel Macron vient d’annoncer la création de six nouveaux réacteurs nucléaires EPR d'ici 2050. Huit autres sont envisagés ainsi que plusieurs petits réacteurs. Pour ce faire, le président compte déployer des « financements publics massifs de plusieurs dizaines de milliards d'euros ». D'où l’importance économique cruciale pour la France que le nucléaire figure au sein de la taxonomie. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest