The Square, SOMPTUEUSE SATIRE

@BACFILMS

Christian, conservateur d’un musée d’art contemporain installé au palais royal de Stockholm, prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square » : un carré de pavés bordé de lumières incitant le visiteur à la bienveillance et au vivre-ensemble. Mais rien ne se passe comme prévu. Pour une fois, le jury présidé par Pedro Almodovar ne s’est pas trompé. En attribuant la Palme d’or à The Square de Ruben Östlund, le Festival de Cannes retrouve un rôle qu’il avait longtemps oublié : mettre en lumière des films qui bousculent et des réalisateurs affranchis d’un conformisme culturellement destructeur. Ruben Östlund plante d’emblée le décor (...)
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

adewatrigant@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This