Skip to content

Un chapelet pour la messe

Dimanche 15 novembre, à 15h une dizaine de catholiques s’est retrouvée sur le parvis de la basilique Notre-Dame-des-Victoires à Paris. Ils se sont rassemblés pour réciter publiquement un chapelet, en signe de protestation contre l’interdiction des messes publiques. Cette action se voulait aussi une réponse à l’interdiction du rassemblement prévu le même jour à 17h devant l’Église Saint-Sulpice et aux menaces de Gérald Darmanin prononcées à l’encontre des catholiques, sur France Info le 13 novembre.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© L'Incorrect

En ce froid et pluvieux après-midi de novembre, le temps est aussi triste que les nouvelles sont mauvaises pour tous les catholiques de France, et particulièrement les catholiques parisiens qui souhaitaient se rassembler en toute légalité sur le parvis de l’église Saint-Sulpice afin d’obtenir le retour des messes publiques et la possibilité de communier. Mais la préfecture, arguant d’un non-respect des mesures sanitaires lors du précédent rassemblement du 13 novembre, le leur a interdit. Ainsi, une dizaine de catholiques ont pris la décision de venir prier publiquement, sur le parvis de la basilique Notre-Dame-des-Victoires, dans le deuxième arrondissement.

Calmement, ils se placent debout en demi-cercle dos à la Basilique, face à la statue de la Vierge qui trône de l’autre côté de la place des Petits Pères. Ils s’espacent volontairement d’un mètre les uns des autres et portent tous un masque (respect des « gestes barrières » oblige).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest