Skip to content

Waleed Al-Husseini : “Comment peut-on encore prétendre que l’islam est la religion de la paix et de l’amour ?”

Partage

@DR
Waleed Al-Husseini a tout juste 28 ans et une vie déjà bien remplie. Auteur de deux ouvrages, Blasphémateur ! Les Prisons d’Allah (éditions Grasset, 2015), et le dernier Une trahison française : les collaborationnistes de l’islam radical dévoilés (éditions Ring, 2017) qui a fait beaucoup réagir, il a accepté de répondre aux questions d’Eric Muth pour le magazine L’Incorrect. Rencontre avec un personage sulfureux et controversé dans le monde arabo-musulman.     Vous êtes essayiste et écrivain athée palestinien. Arrêté en 2010, emprisonné et torturé en raison des articles que vous avez publiés sur votre blog. Des critiques envers l’islam. Comment avez-vous réagi face à cette violence ?   Au tout début de mon arrestation, ma certitude n'a fait que croître concernant ma critique envers l'islam et les islamistes. En effet, ce fut une preuve tangible de leur barbarie et terrorisme, sans même parler de ce que j'avais relevé comme atrocités dans les livres d'histoire islamique. J'ai commencé par la suite à vivre ce que je lisais et ce que je dénonçais dans mes écrits, en langue arabe, à travers mon blog. Quand je suis sorti de prison et que je suis arrivé en France, j'ai rapidement constaté ce que font les islamistes, j'ai décidé donc de les critiquer et de les déshabiller en quelques sortes, en pointant du doigt leurs méthodes et leurs pratiques suivies pour islamiser la société, que ça soit une islamisation de manière douce, ou de force. Les islamistes et les intégristes ont démoli mon pays et celui de mes ancêtres, je ne peux pas leur permettre de faire de même en France, le pays de mes enfants. Je resterai toujours un soldat de la liberté, même si mon sort est peut-être la mort un jour. Ce que je vis aujourd'hui est un temps additionnel dans ma vie, et j'ai décidé de le dédier à la liberté.   Devenu critique et dissident – vous avez fait l’objet de polémiques et de menaces. Est-ce encore le cas actuellement ?   J'ai toujours été au centre des polémiques, sachant que je ne fais qu'analyser et montrer du doigt les méthodes des islamistes, car je les connais pertinemment. J'ai vécu parmi eux et je comprends leur mode de fonctionnement et leurs méthodes. Concernant les menaces, elles sont innombrables et ne font que croître, que ce soit sur les réseaux sociaux, auxquelles je n’accorde aucune importance, car je sais que celui qui veut me tuer ne vas pas me le dire, mais ce qui me dérange, c'est la quantité d'insultes que je reçois et qui m'obligent à désactiver mon compte parfois... Pour lire la suite, abonnez-vous à L'Incorrect
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest