Skip to content

Zemmour. Prénom : Eric. | L’interview fleuve 1/2

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Crédit : Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect
Quand nous l’avons rencontré et interrogé, avant les polémiques stupides ne commencent, le débat volait haut : la France, Bonaparte, Clovis, Saint Louis, le royauté Davidique, l’Europe... Les pages que vous allez lire en sont le fruit. Éric Zemmour vaut mieux qu’une chasse à l’homme. Écoutons-le.   Quand vous parlez du projet de votre ouvrage, vous dites qu’il y a des historiens qui veulent en finir avec la France et faire mourir par l’histoire la nation qui a grandi par l’histoire. Vous citez notamment l’Histoire mondiale de la France de Patrice Boucheron, qui fait la part belle au multiculturalisme. Vous, est-ce par l’histoire que vous voulez ressusciter la France ? C’est exactement cela. Parce que la France n’est pas née par la langue, la race ou la géographie, mais par l’histoire, le pouvoir politique et la religion chrétienne. C’est leur conjonction qui a forgé, un peu par hasard, la France. Cela a eu deux conséquences : la première, c’est que chaque roi ou président, chaque régime ou période, a son histoire, son récit des origines et du passé ; la deuxième, c’est qu’il y a tout le temps eu des guerres d’historiens : sous l’Ancien Régime, il y a eu les germanistes contre les romanistes ; après la Révolution, il y a eu les historiens révolutionnaires et (.....) Lisez la suite dans le dernier numéro de L'incorrect disponible en kiosques et par abonnement!
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This