Skip to content

Sur le militantisme : engagez-vous !

Les coûts de l'engagement sont parfois très lourds. Pourtant, le militantisme n'est pas un calcul d'intérêt, mais bien plutôt l’accomplissement d'un devoir supérieur. En somme : engagez-vous, pour défendre la France.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Photo par Jeanne Leclerc pour L'Incorrect

On le répète souvent : « le militantisme ne change rien ». Ceux que j’appellerai les anciens combattants vous le répéteront tous les jours, car eux ont tout donné. Ils ont donné leur temps, leur physique, pour certains leur carrière et pour d’autres leur vie. Tous vous diront de toute façon qu’ils n’ont pas été écouté et qu’ils ne voient pas ce que vous pourrez changer à cela. Prenez le temps de les écouter, laissez-les raconter leurs histoires, leurs expériences de courses-poursuites, de baston, de bars, de potes, de bières et d’adrénaline. Écoutez-les vous mettre en garde contre la vie de militant, à savoir qu’elle peut vous coûter des amis, des problèmes de justice et de famille.

Écoutez-les bien et après ça ? Faites vos lacets, prenez votre veste et sortez dans la rue vous balader. Regardez autour de vous, observez et dites-moi si ce que vous voyez, c’est la France. Dites-moi que vous pouvez vous lever chaque matin, regarder cette même rue et ces mêmes gens, et vous dire que vous pouvez continuer votre vie comme si tout allait bien. Si vous êtes capable de me dire que tout va bien, ou que l’on ne peut rien y changer et qu’il faut se résigner, alors je vous laisse tranquille. Si au contraire, comme moi, ce que vous voyez vous révolte et vous afflige, alors vous avez dans le cœur cette même soif de faire changer les choses.

Lire aussi : Oser aller à contre-courant en 2021

Évidemment, on peut faire changer les choses par de petites actions telles des discussions avec les copains, et continuer de mener une vie tranquille. Après tout, tout le monde ne peut pas se battre. Mais certains ont cette fièvre révolutionnaire en eux, et doivent se battre au nom de tous. Cette vie vous coûtera. Ce que vous perdrez, c’est une vie simple et monotone où vous vous contenterez de regarder les autres se mouiller pour des valeurs qui sont les vôtres. Mais cette vie que vous laissez est une vie hypocrite où vous vous persuaderez que ces embrouilles, ces galères, ces pleurs – en somme ce combat – ne sont pas faits pour vous.

Certains sacrifices valent la peine. Lorsque que votre temps sera écoulé, et qu’il sera l’heure pour vous de vous ranger, que vous ayez réussi ou échoué dans votre combat, vous pourrez au moins vous dire « j’ai essayé ». Vous pourrez être fier et raconter à votre tour à vos enfants comment vous avez tenté de sauver la France.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Pin It on Pinterest