Damien Rieu : « Cette condamnation politique suscite l’indignation de la majorité des Français excédés par l’immigration »

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect

Après la condamnation de trois militants de Génération Identitaire, Damien Rieu, Romain Espino et Clément Gandelin, à six mois de prison ferme en première instance par le tribunal correctionnel de Gap, Damien Rieu réagit à cette décision qui a tout d’une condamnation politique.

 

 

 

La condamnation tombée ce matin peut être considérée comme très lourde au regard des faits, est-ce que cela va vous arrêter pour l’avenir ?

« Très lourde » voudrait dire que nous avons fait quelque chose d’illégal. Ce qui n’est pas le cas, le procureur de Gap le reconnaissait lui même publiquement lors de l’opération. 

Au contraire nous avions demandé symboliquement et pacifiquement que la loi soit appliquée contre les clandestins qui traversent illégalement cette frontière.  

C’est un choix politique de laisser des milliers de clandestins africains rentrer chez nous

C’est le pouvoir politique qui est intervenu par la suite pour que l’humiliation du ministère de l’intérieur soit punie.

On nous condamne pour une soi-disant « confusion » avec les forces de l’ordre alors que toute l’opération était revendiquée sous la marque Défend Europe. Même les migrants interrogés ont déclaré qu’ils ne nous prenaient pas pour des policiers… C’est ridicule. 

 

Lire aussi : Damien Rieu, Garde-frontière

 

Considérez vous que votre action est utile ?

Oui elle a montré une fois de plus aux Français que l’État ne maîtrisait pas ses frontières et à ceux qui racontent que c’est impossible de les contrôler que même une poignée d’étudiants pouvait le faire.  

 

 

C’est une question de volonté, c’est un choix politique de laisser des milliers de clandestins africains rentrer chez nous et c’est aussi une décision criminelle quand on sait les risques qu’ils prennent pour traverser la Méditerranée. 

 

Lire aussi : Romain Espino : « Ce n’est pas le moment de reculer »

 

Y a-t-il une justice politique en France selon vous ?

J’invite vos lecteurs à vérifier par eux mêmes : 6 mois de prison ferme, c’est la condamnation de Jawad Bendaoud, d’un violeur, d’un agresseur de pompiers ou d’un proxénète. Pas de militants pacifiques qui ont fait une action citoyenne de protection de notre frontière…

Et leur soutien, c’est tout ce qui est important à mes yeux

Heureusement cette condamnation politique suscite l’indignation de la majorité des Français excédés par l’immigration. Et leur soutien, c’est tout ce qui est important à mes yeux.

 

 

Propos recueillis par Romain Demars

 

.

rdemars@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This