Skip to content

Départementales : Sébastien Lecornu en binôme avec une élue Sens commun

Sébastien Lecornu, ministre de l'Outre-mer, se présente aux élections départementales avec une ancienne membre de Sens commun pour draguer une part de l'électorat conservateur.

Partage

© DR

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est candidat aux élections cantonales dans son département de l’Eure. Adhérent LREM depuis son départ de LR, il a déjà été à 35 ans à peine, élu maire de Vernon, président du conseil départemental de l’Eure et sénateur du même département. Il repart en campagne dans le canton de Vernon avec l’une des adjointes au maire de la ville, Catherine Delalande. Elle a discrètement quitté Sens commun (devenu le Mouvement conservateur) en 2019, sous l’amicale pression du ministre, pour pouvoir figurer de nouveau sur la liste du maire ayant succédé à Sébastien Lecornu depuis 2017, son ami François Ouzilleau, lui aussi ancien LR devenu macroniste.

Lire aussi : L’Alvarium perquisitionné : l’État tape sur la droite identitaire

Catherine Delalande fut également l’énergique animatrice du comité de soutien à François Fillon dans l’Eure lors de la primaire de la droite en 2016, alors que les soutiens affichés de l’ancien Premier ministre se comptaient sur les doigts de la main en Normandie (l’ancien ministre Philippe Bas, le maire de Caen Joël Bruneau, etc). Si pour conserver ses mandats d’adjoint au maire de Vernon et de conseiller départemental de l’Eure, Catherine Delalande ne donne plus signe de vie au Mouvement conservateur, « elle est très utile au ministre Lecornu pour récupérer les voix catholiques dans le canton », commente un ancien élu du département échaudé par ces méthodes.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest