Skip to content

Gauchisme à l’école : les professeurs du 93 mutés sont déboutés par le tribunal administratif de Montreuil

À la suite de la publication de notre article sur le gauchisme à l’école en janvier, l’Éducation Nationale a requis la mutation de six professeurs soutenus par les syndicats Sud Éducation 93 et SNUipp-FSU 93. Contestant cette décision, les enseignants avaient déposé un référé-liberté devant le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis), qui a justement rejeté hier leur recours.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Calvaire Drach

Sud Éducation 93 s’est battu corps et âme pour empêcher la mutation des six enseignants. Tous les moyens, même légaux, ont été mis en œuvre : grèves, manifestations, pétitions ettribune dans le média en ligne d’extrême gauche Médiapart, signée par 60 « personnalités » de gauche trotskiste. Que du beau linge : Nathalie Arthaud, Anasse Kazib, Philippe Poutou, Éric Coquerel, Clémentine Autain, Sandrine Rousseau, Olivier Besancenot, Taha Bouhafs, Caroline de Haas, Adèle Haenel, Frédéric Lordon, Assa Traoré… Cette alliance du féminisme et de Taha Bouafs est plus cocasse aujourd’hui qu’hier encore.

Dans cette tribune, L’Incorrect est directement mis en cause. Notre magazine est accusé de travailler « main dans la main » avec l’Éducation Nationale pour « réprimer les enseignant.es ». Si seulement. Cette mobilisation des mouvances néo-féministe et islamo-gauchiste prouve une seule chose : que nous avions raison sur le fond. En soutenant les pratiques de Sud Éducation 93, ces personnalités et médias ont directement montré la connivence qui existe entre leur idéologie et l’éducation prodiguée à nos enfants. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest