GORKI REVIENT

Maxime Gorki en 1900

En ce mois de février, les éditions Libretto mettent Maxim Gorki à l’honneur avec la réédition de l’ouvrage Une Confession.

 

Ecrivain prolifique qui sera apprécié de la Russie communiste, Gorki publie en 1908 ce roman d’apprentissage empli d’une mystique particulière qui tranche alors avec le matérialisme de l’idéologie marxiste naissante. Parti de son village pour aller confesser ses fautes, Matveï, le narrateur, enfant abandonné, fier et insolent, avance sur un territoire que l’homme habite de son péché et de son malheur. Taraudé par la question des lois qui président à l’édification de la vie voulue par Dieu sur terre, il fera de cette interrogation le guide de ses étapes, et de l’âme du peuple, « force bénie entre toutes les forces », une réponse sans appel à l’énigme de la vie.

 

Lire aussi : Nanoucha van Moerkerkenland , une femme qui en a

 

Si la première partie du livre suit les affres d’une douloureuse errance, la suite, pensée comme une révélation et vécue comme une joie par le narrateur, exhale le malaise de l’esprit de système. La fin du tressaillement propre à Matveï face au mystère du monde, semble signer la fin du roman : la confession fait place à la profession de foi, l’interrogation à la certitude, l’individualité au fondu des visages. Devenu un parmi tous ses camarades de lutte, Matveï perd la singularité et la force de ce personnage intranquille qui faisait la beauté de l’œuvre. Le lecteur espère en vain un retour de la farouche insoumission du narrateur, mais sa pensée s’est aliénée à une idole, il ne sait plus que célébrer. La certitude aplanie le monde sous son regard de nouveau converti, si bien qu’à sa suite nous aurions aimé qu’il s’en tienne à cette première phrase adressée au prophète du peuple, lequel lui annonce la bonne parole communiste : « Holà vieux ! Tu m’as saccagé l’âme comme un bouc lâché dans un potager, et c’est tout l’effet de tes discours ! ».

 

 

Une Confession

Maxim Gorki

Libretto

256 p – 9,10 euros

.

mmsorgue@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This