Hools : contre-culture football club !

@DR

Catégorisés comme une population à risques par les pouvoirs publics, parfois fichés, les supporters de football ont été régulièrement la cible d’articles sensationnalistes. Nombre de faits-divers et de drames, à commencer par les morts du stade du Heysel lors de la finale de Coupe d’Europe des clubs champions entre Liverpool et la Juventus de Michel Platini, n’auront pas contribué à améliorer l’idée que la majorité de la population se fait de la culture des tribunes. « Ma vision du supporterisme est certainement différente de celle du consommateur de sport lambda. J'aime mon club, son histoire et surtout ma tribune. Je supporte le PSG parce que c'est le club de ma ville, peu importe qui en est à la tête. On peut le comparer à celui qui aime son pays, pour son histoire, son patrimoine, mais pas pour son gouvernement », nous dit immédiatement Pierre, membre de la Tribune Boulogne. Très disert, ce grand gaillard dans la trentaine au physique intimidant est un passionné qu’on aurait tort de réduire à l’image univoque de brutalité aveugle que les médias ont donné des membres du Kop of Boulogne. Lire la suite en s'abonnant
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

grobin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This