Skip to content

I see you : notre critique

Avec I see you, le réalisateur britannique Adam Randall signe un film d'horreur tout à fait réussi, bâti sur la disparition d'un enfant de 10 ans alors qu’il faisait du vélo dans un parc. Un véritable cauchemar domestique !

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Saban Films

On reconnaît en général les films d’horreur de qualité à leur capacité à susciter l’effroi à partir de situations du quotidien. C’est d’ailleurs le cas du dernier long-métrage du réalisateur britannique Adam Randall, I see you, qui a été projeté en 2019 dans le cadre de différents festivals francophones comme le PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival) ou le festival Fantastic’Arts de Gérardmer.

Lire aussi : Liberté, égalité, médiocrité : notre critique [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest