Skip to content

La vérité sur l’affaire Curtis

Christophe Ellul, propriétaire d’un chien nommé Curtis a récemment été placé sous contrôle judiciaire. Le 19 novembre 2019, dans l’Aisne, sa compagne Elisa Pilarski décède suite à des morsures de chiens. Le Rallye la Passion effectue dans le même temps et non loin des faits une chasse à courre. La meute est immédiatement suspectée par les antispécistes et la machine médiatique s’emballe. Et pourtant aujourd’hui le verdict est rendu public : la meute est innocentée et Curtis est accusé de la mort d’Elisa.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Le 19 Novembre 2019 dans la forêt de Retz, dans l’Aisne, Elisa Pilarski, une jeune femme enceinte âgée de 29 ans, est retrouvée morte. Elle avait fait une hémorragie à la suite de violentes morsures canines, alors qu’elle promenait Curtis. Ce chien appartenait à son compagnon et père de son enfant ; Christophe Ellul. La société de vénerie Le Rallye la Passion sortait ses chiens pour une chasse à courre dans le même temps et non loin des faits. Sans preuve aucune, les veneurs et leurs animaux ont été largement calomniés par de nombreuses personnalités anti-chasse, profitant de cette triste histoire. Au total, 67 chiens potentiellement coupables, sont mis en examen, afin de se faire examiner par des experts. 

Bien entendu, l’association Abolissons la Vénerie Aujourd’hui (AVA), saute sur l’occasion pour calomnier la chasse à courre et ne se prive pas d’accusations infondées, médiatisant largement de fausses informations. Seulement trois jours après les faits, alors qu’aucune expertise n’a été ouverte au public, Rémi Gaillard twittait à l’adresse d’Emmanuel Macron : « Des morsures de chiens de chasse à courre, dressés pour tuer seraient à l’origine du décès. On continue longtemps à se faire enculer par tes potes chasseurs ? ». Les coupables présumés sont donc dénigrés et accusés aux yeux de tous, l’affaire est relayée et tout le monde y va de son propos, comme La France insoumise par exemple, et évidemment Hugo Clément, Brigitte Bardot… Cette dernière a même adressé une lettre à Elizabeth Borne stipulant : « Une jeune femme enceinte s’est retrouvée prise pour cible par la meute de chien de l’équipage de chasse à courre Le Rallye la Passion (…) suspendez immédiatement toute autorisation de chasse à courre pour cette saison ». [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest