Skip to content

Les hidjabeuses ou l’islamisation d’une France collabo

Les élites ne semblent jamais au grand jamais apprendre de leurs erreurs. Se soumettant par complaisance aux hidjabeuses, il font une nouvelle fois montre de leur incompétence à résoudre le problème existentiel français.

Partage

© DR
À choisir, je dirais qu’il y a deux livres consacrés au choc de la civilisation islamique et de la civilisation occidentale que tous les Français, et surtout toutes les élites, auraient dû lire. Le premier est un collectif, Histoire de l’islamisation française 1979-2019. Il met en lumière de façon magistrale la responsabilité exclusive des élites quant à l’islamisation de la France – élites intellectuelles, médiatiques, politiques, administratives, judiciaires, etc ; et surtout, il explicite le mécanisme intellectuel et juridico-politique par lequel le basculement civilisationnel actuel a été amené à se produire. Le second est l’œuvre du médiéviste espagnol Rafael Sanchez Saus, et il est intitulé Les Chrétiens dans Al-Andalus. Quel lien avec nos sociétés contemporaines? Un lien tout à fait direct: la mécanique collaborationniste des élites wisigothiques des VIIIe et IXe siècles est en tout point identique à la nôtre. On réalise à sa lecture que les jeux de pouvoir et les formes de soumission sont intemporelles, et qu’elles n’ont qu’une issue : l’anéantissement. Il bat également en brèche une erreur courante, y compris à droite : croire que le basculement civilisationnel est le fait exclusif de l’envahisseur. Or, ce que ce livre admirable montre admirablement, c’est qu’un tel phénomène n’est possible que parce que les élites renoncent, se soume!ent, et collaborent. Aujourd’hui comme hier, ce sont les élites collabos qui portent l’écrasante responsabilité de l’effacement de l’Occident. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest