Skip to content

Les roycos sont dans la rue

Ce samedi 22 janvier avait lieu la « Marche aux Flambeaux » de l’association "Le Souvenir de Louis XVI" en commémoration de la mort de Louis XVI le 21 janvier 1793. L’occasion pour L’Incorrect de prendre la température et de s’interroger sur le royalisme actuel.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Thomas Nikolayev
Mille personnes (selon les organisateurs) étaient réunies, flambeaux et drapeaux régionaux à la main depuis l’église Saint-Augustin jusqu’à la Chapelle Expiatoire. Criant des slogans royalistes comme « Louis, reviens, la France en a besoin » ou « Vive la monarchie, à bas la Macronie », ce sont principalement des jeunes que l’on a vu commémorer la mort du roi. Lorsqu’on leur demande ce que signifie être royaliste pour eux aujourd’hui, on entend généralement que le royalisme n’est plus vraiment un projet politique, mais un idéal : « être royaliste, c’est surtout défendre des valeurs traditionnelles et une image de la France » nous explique Stanislas. Pour autant, il s’agit également de remettre sérieusement en question le système politique actuel : « C’est avant tout regarder la France et se dire qu’elle est tellement en mauvais état, qu’elle a été tellement chahutée pendant deux siècles qu’aujourd’hui, il faut se demander à nouveau de si la République est vraiment au service de la France », nous dit le responsable Île-de-France. Être royaliste, c’est d’abord remettre en question la République et défendre un projet« nationaliste ». [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest