Skip to content

Mediapro : Arnaque à la chinoise

Mediapro aura peut-être la peau du football de clubs français, déjà mal en point avec l’arrêt de la Ligue 1 l’an passé. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre que la Ligue Professionnelle de Football se fourvoyait en cédant les droits télévisuels de la Ligue 1 à un groupe qui n’avait alors pas de média en France. L’appât du gain, la promesse d’un juteux pactole venu de Chine sut pourtant exciter la LFP. Des chaînes établies telles que Canal +, RMC Sport ou même le qatari BeIn Sports présentaient toutes des dossiers plus solides. Malheureusement, ce n’est pas la certitude d’être payés qui l’aura emporté, mais la promesse de ramasser gros, bien trop gros pour le triste spectacle souvent offert par notre championnat de football.

C’est le 29 mai 2018 que le sort du football français s’est joué, Mediapro raflant les droits de Ligue 1 pour la période 2020-2024. Alors directeur exécutif de la LFP, Didier Quillot bombait le torse en compagnie de ses lieutenants Nathalie Boy de la Tour et Mathieu Ficot. Songez donc : 1,153 milliard d’euros par an. L’affaire du siècle – surtout pour Quillot qui aurait touché un bonus de 1,5 million d’euros dans l’opération. La Ligue 1 rattrapait donc son retard, devenant le championnat aux droits télévisés les plus importants.

Lire aussi : Daniel Riolo : « En France, on a un problème avec notre histoire, on lui tape sans arrêt dessus »[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest