Skip to content

Pour une fédération féministo-homosexuello-musulmano-indigène !

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Louis Lecomte pour L'Incorrect

Le séparatisme ! Voilà ! Le patriarcat blanc, de culture chrétienne et cisgenre, dans toute son indiscutable saloperie, doit céder. Territorialement ! Et il faut dès maintenant prendre des mesures fortes. Staliniennes ! Voici mon plan.

 

Première chose : abandonner Paris. Paris ne fera plus partie de la France et la capitale sera transférée à Nevers. Le Breton que je suis en sera ravi ! Plus de Paris ! Ah, le bon débarras ! Le geste purificateur ! J’ai déjà ma feuille d’impôt qui danse la lambada ! Et puis une ville de 6 millions d’habitants, ça s’évacue rapidement. Tu demandes un devis à des vieux commandants khmers rouges, en trois heures c’est réglé. Pièces et main d’oeuvre ! Ensuite Paris sera divisé en quatre.

Première entité : une république féministe ! Aucun homme admis. Plus de violeur ! Même en cas d’invasion d’araignées géantes ou de gros rats galopants, aucun homme n’aura le droit de ramener sa bite dans la République Féministe Parisienne. Chaque femme de nationalité française se revendiquant féministe aura, a contrario, le droit d’en faire partie. En Bretagne on en a quelques-unes, je leur paye le voyage s’il le faut !

Deuxième république : la république LGBT++. Même chose, tous les Édouard Louis de l’Hexagone pourront prétendre à la citoyenneté. Et les queues leuleus seront admises et même encouragées. Aucun hétérosexuel n’y sera admis. Ce sera l’arc en ciel partout. La vente de L’Incorrect y sera punie de mort.

Troisième république : celle des racisé-e-s. Tout-e-s ceucelles qui se sentent opprimémées par la domination occidentale pourront aller s’y décoloniser en toute liberté. Et accueillir leurs frères migrants eux aussi victimes de vous savez qui. Aucun blanc n’y sera toléré. Le super Wakanda !

Et la quatrième ne sera pas une république mais le califat d’Île-de-France. Car, au regard de la smala et puisqu’on a bien compris que le prophète c’est le meilleur, on ajoutera même deux ou trois départements limitrophes dans le lot, dont la Seine-Saint-Denis ! Charia, babouches, burqas, mosquées toutes les trois mètres, vous aurez droit à tout. Tout ! Le califat à bloc ! Même l’État islamique c’était un ramassis de pédales à côté. Aucun chrétien, aucun koufar n’y sera admis. À l’heure de la prière tout le monde sera le cul en l’air sinon c’est le fouet de l’amour.

 

Lire aussi : Serge Federbusch : « Le vote utile est un vote imbécile, facteur de trahison »

 

Et pour être vraiment bien sûr qu’aucun connard de blanc cisgenre chrétien ne vienne dans ces territoires libérés du patriarcat hétéro-croisé, on installera des murs de 20 mètres de hauteur tout autour. Miradors. Le comité Erich Honecker (ça existe ! Ils ont chaque année leur stand à la fête de L’Huma, ils font maintenant partie d’Initiative Communiste, bon bref…) sera chargé de tirer à vue sur les égarés qui voudront éventuellement y rentrer.

Ah oui, au fait : la seule condition à l’établissement de ces paradis sur terre c’est qu’à l’intérieur des zones libérées il n’y ait aucune frontière physique entre les différentes entités. Aucune ! À chacun de gérer sa police, son armée, sa politique étrangère, son cul mais aucune frontière, mur, barrière, barbelé, même une pauvre clôture à lapins de chez Jardiland, tout cela sera interdit. Société ouverte ! Prenons un exemple, mais ce n’est qu’un exemple : les musulmans du califat auront le droit d’aller dans la république féministe. Et dans le Gay Paris. Et inversement. Mais ce n’est qu’un exemple.

 

Ah oui, au fait : la seule condition à l’établissement de ces paradis sur terre c’est qu’à l’intérieur des zones libérées il n’y ait aucune frontière physique entre les différentes entités. Aucune ! Prenons un exemple, mais ce n’est qu’un exemple : les musulmans du califat auront le droit d’aller dans la république féministe. Et dans le Gay Paris. Et inversement. Mais ce n’est qu’un exemple.

Ce plan est la solution ! Il ne faut pas traîner, tergiverser, il faut que ce soit fait tout de suite, la situation de ces communautés est trop grave. C’est l’urgence du moment ! Le poids de l’homme blanc, etc. est devenu insupportable. Même moi je ne peux plus me voir. Écoutez, j’ai reçu le devis du Cambodge, ils sont prêts ! Que tous les porcs fassent leurs valises, ça va évacuer sec dès lundi !

Voilà. Bon, on laisse tout cela mijoter trois-quatre mois. Au début de l’été on se plante sur l’une de ces collines qui surplombent la Seine. L’écrivain Marcel Aymé adorait s’y installer pour contempler Paris… On fera un petit buffet saucisson. Il y aura des chaises. Des coussins. On chantera. L’Incorrect amènera le pif, ils ont un chroniqueur qui parle bien des bonnes cuvées. Il fera bon. Petit vent frais. De là on verra tout Paris. Et on contemplera le spectacle…

 

Par Maël Pellan

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This