Skip to content

Primaire populaire : ni peuple, ni primaire

Projet né en octobre 2020, la Primaire Populaire avait pour intention de rallier « les gauches » du Parti Socialiste jusqu’au NPA. Plus d’un an après, force est de constater que l’échec de ces 470 000 inscrits est indiscutable, l’idée s’étant transformée en tremplin pour l’ancienne ministre de la Justice de François Hollande, Christiane Taubira.

Partage

© DR
L’angélisme du débat de la primaire populaire qui avait lieu la semaine dernière a de quoi faire sourire. Parmi les quatre inconnus ayant monopolisé France Info hier soir à 22h, on n’a rien vu émerger de très intéressant. En réalité, les candidats à « l’investiture populaire » pour représenter les idées de toute la gauche n’ont fait qu’une seule chose : appeler à s’unir derrière Christiane Taubira. Alors qu’Anne Hidalgo peine à dépasser le score de Jean Lassalle dans les sondages, l’ex-Garde des Sceaux de François Hollande (qui, selon certaines rumeurs, hésiterait à se présenter, haha) a vu en ce mouvement le moyen d’assouvir ses ambitions présidentielles. Si cela pouvait donner le même résultat qu’en 2002 (un candidat d’extrême-droite au second tour), on apprécierait l’effort. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest