Skip to content

Romain Molina : « C’est un système qu’il faut changer, pas des personnes »

Dimanche 8 janvier, le président de la Fédération Française de Football tenait sur RMC des propos irrespectueux envers Zinedine Zidane soulevant une vague d’indignation d’une rare unanimité, de Kylian Mbappé à Emmanuel Macron. Cerné par les scandales et visé par une enquête pour « harcèlement moral et sexuel » Noël Le Graët a depuis été mis en retrait de ses fonctions. Pour le journaliste d’investigation Romain Molina, qui a révélé de nombreux scandales sexuels dans le sport à travers le monde, cette sanction sert surtout à cacher les dysfonctionnements bien plus profonds de la FFF.

Partage

© Capture d'écran YouTube

Avez-vous été surpris par les déclarations de Noël Le Graët ?

Cela fait des années qu’il tient des déclarations hors-sol, lunaires. Il faut rappeler le simple « coup de pinceau » nécessaire pour masquer les taudis de travailleurs au Qatar qu’il avait évoqué, ou ses propos surréalistes sur l’émission d’Élise Lucet, selon lesquels Jean-Pierre Bernes, un agent de joueur avec un casier judiciaire, était en mesure d’exercer son métier, ce qui entre en pleine contradiction avec les statuts de la FFF. Ce n’est donc pas la première déclaration surprenante qu’il prononce, et dans le privé c’est encore pire. Les gens sont choqués car il touche à la figure de Zidane, mais il a été odieux, depuis des années, avec tout le monde.

Par exemple ?

C’est assez léger ce qu’il a dit là, par rapport à ce dont il est capable. Mais ce n’est pas le seul ! Dans les réunions du Comité Exécutif, le Directeur juridique avait crié à Laura Georges : « Toi, ta gueule ! » Dans cette fédération, il n’existe aucun respect pour l’être humain. À une époque, le grand truc de Noël Le Graët était de se vanter devant les journalistes d’appeler directement François Hollande et de court-circuiter son ministre de tutelle, pour montrer qu’il avait l’oreille des puissants.

Lire aussi : Moyen-Orient : sport à balles réelles

L’affaire Le Graët arrive dans un contexte de révélation des dysfonctionnements de la FFF ? Est-il un bouc-émissaire ?

Aujourd’hui, la Fédération Française de Football a l’image désastreuse qu’elle mérite en tous points. Et encore, elle mériterait pire. En touchant à Zidane, une icône pour des millions de gens, il se retrouve seul contre tous. C’est assez rare de voir des politiciens, des joueurs, des anciens joueurs et l’ensemble médiatico-populaire s’offusquer d’une même voix. Mais ils sont beaucoup plus silencieux sur d’autres scandales comme les prestations sexuelles tarifées pour mineurs dans le monde de l’arbitrage couvertes par la Fédération (1). [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest