La semaine politique de L’Incorrect : Yann, au secours ! Les migrants sont devenus fous !

Tour d’horizon de l’actualité, c’est la semaine politique de L’Incorrect

 

Calais, ils n’ont pas de papiers mais sont armés

Yann, au secours ! Ils sont devenus fous ! Des migrants se sont affrontés à Calais, faisant notamment quatre blessés érythréens par balles, dont certains mineurs (officiellement, du moins). L’an passé, à peu près à la même époque, des faits similaires s’étaient déjà produits, des témoins ayant même entendus des coups de feu. Quelques belles âmes avaient alors jugé bon de dénoncer les colporteurs de « fake news »… L’histoire ne dit pas si la querelle est née d’une lecture publique un peu trop vive des œuvres de Victor Hugo.

 

Les législatives partielles ont rendu leur verdict

S’il est évidemment exclu de tirer des conclusions hâtives à partir de résultats d’élections partielles, concernant à peine deux circonscriptions (Territoire de Belfort et Val-d’Oise), quelques observations ne sont toutefois pas interdites. Premièrement, l’opération Les Patriotes est, pour l’heure, un échec manifeste. La formation de Florian Philippot a même été doublée par Le Parti de La France de Carl Lang, dans le Val-d’Oise. Quant à Sophie Montel, elle a lamentablement échoué. Le Front national, plus haut, est néanmoins en perte de vitesse. À Belfort, son score est passé de 17 % à 7,5 %, et la formation populiste est désormais derrière La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Pivot des forces de gauche, La France Insoumise n’atteint toujours pas les sommets que certains observateurs lui prédisaient. Son principal mérite étant d’avoir su capter l’essentiel de l’électorat socialiste le plus à gauche. Pour sa part, le parti socialiste poursuit sa descente aux enfers, quelque part à côté des Patriotes et de l’UPR. Sidérant ! Autre fait majeur : la droite LR progresse, quand le centre Macron régresse légèrement. Avec le total des voix de gauche le plus faible depuis 1969 et la démonétisation du Front national, il est possible que la France se dirige vers un affrontement direct de longue durée entre le centre macronien et la droite Wauquiez. Des tendances qui demandent à être confirmées…

 

Maurras, Maurras, Maurras

Le penseur du « nationalisme intégral », figure de proue de la vie intellectuelle hexagonale de la première moitié du XXème siècle, fait toujours causer. « Homère est nouveau, ce matin, et rien n’est peut-être aussi vieux que le journal d’aujourd’hui », disait Charles Péguy. Qu’importe, au fond, que le souvenir de Charles Maurras soit « commémoré » ou pas. L’œuvre est déjà passée à la postérité.

 

RIP Edouard Ferrand

Edouard Ferrand, député français au Parlement européen du groupe Europe des nations et des libertés (Front national), est décédé dans la nuit du 2 au 3 février. Il avait récemment publié, avec son père, une biographie de son ancêtre, le comte de Saillans. Défenseur des terroirs et du patrimoine culinaire français, l’homme était très estimé par ses proches.

 

Théo Luhaka suite et fin ?

Théo Luhaka, victime de l’année 2017, aurait-il menti sur les conditions de son arrestation ? Oui, à en juger par la vidéo diffusée par Europe 1, où l’on voit clairement le jeune homme se rebeller et attaquer les policiers, avant d’être maîtrisé d’une manière conforme aux procédures habituelles de la police nationale. Bien sûr, il a subi une grave blessure.  Mais il s’agissait purement et simplement d’un accident, causé par son refus d’obtempérer. Espérons que la justice saura faire preuve de sagesse.

 

À Garges-lès-Gonesse, on chasse les squatteurs

À Garges-lès-Gonesse, Youcef a pu récupérer sa maison, squattée par des Roms. Ce monsieur a pu compter sur l’aide des jeunes de la cité près de chez lui, qui se sont mobilisés pour chasser les occupants sans titre. Armés, accompagnés de chiens d’attaque, les « jeunes » ont fait ce que l’Etat devrait faire. On aurait tort de s’en réjouir, c’est le signe d’une profonde déliquescence. Mais, quand l’Etat n’assure plus le maintien de l’ordre public, les citoyens se substituent aux forces de l’ordre.

 

C’était Le Lab

Le Lab Europe 1 s’arrête. Site spécialisé dans la « politicaillerie » et les petites phrases, Le Lab était très suivi par le personnel politique. On souhaite bonne chance à l’équipe pour la suite.

 

La clown de Cock

Laurence de Cock pousse un cuckcuckrico pour Médiapart ! Dans une vidéo hallucinante, carrément grotesque, l’historienne de gauche se révèle histrione. « Malaisant », comme disent les millenials. Le propos s’inscrit dans une mode actuelle visant à relativiser l’importance de grands épisodes historiques, en s’appuyant sur de supposés préjugés de l’époque. Des sophismes qui ne choquent pas grand monde… 

 

Marlène Schiappa dépasse ( encore)  les bornes.

 La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes s’est immiscée dans une procédure judiciaire en cours, faisant fi de la séparation des pouvoirs, principe inaliénable du fonctionnement de nos institutions. Pourtant, ni l’Elysée ni le gouvernement n’ont jugé bon de la rappeler à l’ordre. Et pour cause, l’émotion prime aujourd’hui sur la raison ! L’affaire Daval, sinistre drame familial, doit donc servir d’exemple en matière de « féminicides » et de « woman blaming ». Dans ce cadre, un avocat de la défense doit désormais se soumettre aux prérequis de la société post « balance ton porc ». Le raisonnement inverse avait été appliqué à Jacqueline Sauvage, les femmes bénéficiant désormais d’une présomption de pureté. Etonnant retour de l’éternelle mineure…

 

Et maintenant l’hypnose

Amnesty hypnotise des retraités pour qu’ils soient en empathie avec les migrants. Un spectacle comique qui vaut tous les sketchs des Inconnus 

 

Le néo puritanisme a de beaux jours devant lui.

La Manchester Art Gallery a ainsi retiré la toile Hylas et les Nymphes de John William Waterhouse, remplacée par un écriteau comprenant des réflexions sur la façon dont l’art classique représente la gent féminine… Comme toi pas comprendre, musée expliquer toi que ton papa sexiste. Eugénie Bastié a récemment exhumé une citation de Jean-Claude Michéa qui, dans Impasse Adam Smith, résumait assez bien ce que nous vivons : « Quand donc la tyrannie du politiquement correct en vient à se retourner contre la tyrannie du plaisir, on assiste au spectacle étrange de mai 68 portant plainte contre mai 68, du Parti des conséquences mobilisant ses ligues de vertu pour exiger l’interdiction de ses propres prémisses ».

.

grobin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This