Top chef : un programme politique ?

© DR M6

La petite lucarne… Pour beaucoup, c’est un passe-temps honteux, une source d’information contrainte, voire une machine à l’abrutissement des masses qui aurait contribué à la destruction des liens sociaux au tournant des années 1960. Il y a du vrai dans ces jugements, mais tout n’est pas à jeter, y compris dans la télévision de pur divertissement. Ainsi de Top Chef sur M6 qui en est à sa dixième saison. Osons le dire, l’émission est même de salut public.

 

Oui, Top chef est une émission de « télé réalité » diffusée sur la chaîne qui a importé le concept en France avec la première saison de Loft Story. Mais ce n’est pas que ça, c’est aussi un programme qui véhicule des valeurs extrêmement positives : mérite, compétition saine, travail d’équipe, art gastronomique, patrimoines immatériels régionaux.

 

Lire aussi : L’éditorial de Jacques de Guillebon : Sous la cendre

 

Top Chef a beaucoup apporté depuis sa création, rendant l’apprentissage « sexy » et faisant du chef cuisinier un artiste aux yeux du plus grand nombre, valorisant des métiers de l’ombre dont les rares vedettes étaient alors un peu poussiéreuses. Quel petit garçon rêvait d’être meilleur ouvrier de France des étoiles plein les yeux avant la diffusion de cette compétition de cuisine pour jeunes professionnels ambitieux ?

 

 

Chaque émission fait découvrir une région, ses spécialités, ou un grand établissement français. les plus renommés s’y pressent : Gilles Goujon, Yannick Alleno, Michel Sarran, Arnaud Lallement ou encore Pierre Gagnaire. Ils s’y pressent parce qu’ils savent que la chaîne rend un grand service à leur profession et aux Français, ne tombant pas dans les pièges contemporains de la mode « végane » ou du tout macrobiotique, faisant la part belle aux produits nobles et enracinés, aux techniques de la haute-gastronomie comme au plus modeste savoir-faire bistrotier. Et c’est tout un art français qui rayonne, qui inspire et qui nous fait honneur, qui, parfois, nous rend un peu plus patriotes et amoureux de notre pays.

 

Lire aussi : Une famille russe demande l’asile en Pologne pour fuir les services sociaux suédois

 

Traditions et esprit d’entreprise se conjuguent chez ces jeunes qui portent le flambeau de la première cuisine mondiale, la plus prestigieuse et la plus riche par sa variété, sa qualité et ses métiers. Car la cuisine française ne se résume pas à ses meilleurs ambassadeurs que sont les grands restaurants, elle est partout présente dans notre quotidien. Chez nos bouchers-charcutiers, nos boulangers, nos cavistes, nos fromagers affineurs, nos viticulteurs, et in fine, chez nos agriculteurs et nos éleveurs. Alors, si Top Chef a pu susciter quelques vocations chez des adolescents ou des adultes en reconversion et pousser des ménagères à préparer une purée maison à la Robuchon plutôt que d’ouvrir un paquet de Mousline, cela vaut bien un petit hommage.

 

Gabriel Robin

 

.

grobin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This