Un samedi en France

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

On s’en souviendra de cette Palmeraie. Ou plutôt de cette oasis bienfaisante dans l a longue marche vers l’union nationale, en passant par la réunion des droites. Car réunion des droites il y a bien eu ce samedi 28 septembre, dans l’immense salle où près de 2000 personnes ont défilé, et nous nous en félicitons.

 

Malgré l’atonie des grands appareils, élus et cadres des différents partis de droite ont répondu présent et se sont pressés pour occuper la tribune.

Sur le plan politique, le pari est gagné : du député de l’Ain Xavier Breton (LR) au député européen Gilbert Collard (RN) en passant par l’ancien député Jean-Frédéric Poisson (PCD), le maire de Béziers Robert Ménard (divers droite), le conseiller départemental de Seine-Saint-Denis Vijay Mohany (LR) et l’ancienne députée Marion Maréchal (FN), toutes les couleurs du grand arc-en-ciel de la droite étaient visibles. Certainement pour la première fois depuis quarante ans.

 

EXCLUSIF : Le débat-dialogue entre Marion Maréchal et Éric Zemmour

 

À ce tour de force s’est ajoutée la bienveillance énergique des penseurs, intellectuels, journalistes, philosophes et écrivains qui ont accepté de se prêter au jeu de la conférence ou du débat.

Des interventions qui, comme nous l’espérions, ont été animées du début à la fin, où le sel de la polémique a rehaussé le goût de la réflexion profonde. Dans ce que Chesterton a appelé « le tintamarre le plus génial et bruyant du monde, le bruit d’une conversation française » ont succédé au désormais célèbre discours d’Éric Zemmour les voix variées de Raphaël Enthoven, Robert Ménard, Gilles-William Goldnadel, Frédéric Saint Clair, Elisabeth Lévy, Paul-Marie Coûteaux, Édouard Husson, Laurent Alexandre, Fabrice Hadjadj, Laurent Obertone, ou Alexandre Pesey. (Discours et interventions disponibles sur lincorrect.org) De la justice à l’immigration, de l’intelligence artificielle à la fiscalité, de l’Europe à la jeunesse, rien ne nous sera demeuré étranger.

 

VIDÉO : Le discours de Marion Maréchal à la Convention de la droite

 

Enfin, les deux voix anglo-saxonnes de Gladden Papin et de l’inoubliable Candace Owens ont conféré au lieu l’esprit international nécessaire.

La presse qui avait accouru pour couvrir l’événement en aura sans doute retiré les grands frissons que les meetings politiques ou intellectuels du jour ne lui accordent guère. À travers elle, c’est à la France entière que nous avons pu parler. Les leçons de cette recomposition française seront nombreuses.

Mais nous sommes déjà heureux si nous vous avons pu offrir à nos compatriotes un samedi vivant. À l’année prochaine, pour la saison 2 de la Convention de la droite.

 

Jacques de Guillebon, François de Voyer et Érik Tegnér

Rédacteur en chef

jdeguillebon@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This