Skip to content

Une nouvelle candidate Reconquête agressée

Les 21 et 22 mai, la candidate Reconquête de la 1ère circonscription de la Côte d’Or, Ambrine Mohamed, a été agressée. Elle témoigne pour L’Incorrect.

Partage

© Facebook

Dans quelle circonstance avez-vous été agressée ?

Samedi 21 mai, j’étais en déplacement avec mon directeur de campagne au marché de la petite commune d’Etaules, sur ma circonscription. C’était un tout petit évènement et nous déambulions tranquillement. Nous avions des tracts et avons décidé de partir dans le village pour les déposer dans les boîtes aux lettres. Deux hommes ont commencé à nous suivre, mais nous ne nous sommes pas trop méfiés : c’est une petite commune rurale, assez calme. Soudainement, nous avons été traités de fachos. Comme je le dis souvent, c’est assez amusant au regard de mes origines. Puis, ils nous ont jeté de l’eau et de la farine. Ils sont ensuite évidemment « courageusement » partis en courant. Nous avions une autre action le 22 dans une petite commune de campagne, dans une brocante. Nous n’avions aucun signe distinctif. Pourtant, dans une ruelle, nous avons été agressés par cinq personnes qui nous ont traités de nazis et nous ont jeté des œufs, de la farine et de l’huile.

Ces personnes-là avaient-elles un profil particulier ?

Oui, ces personnes avaient des lunettes noires et un foulard pour se cacher le visage. Le militant qui était avec nous a essayé de dialoguer avec eux, sans succès. Peu importent les idées, peu importent les nuances, il faut pouvoir dialoguer. C’est ce que ces gens ne comprennent pas. Le but est de nous faire taire car nos idées dérangent. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest