Skip to content

Zemmour, le feuilleton de l’été (2/2)

Plus qu'au stade de l'hypothèse, la candidature d'Éric Zemmour à la présidentielle est en préparation. Équipe, financement, réseaux, stratégie électorale : L'Incorrect a enquêté et vous dévoile les coulisses de la campagne qui s'annonce.

Partage

Une équipe de trentenaires

À l’heure où nous mettions sous presse, l’équipe Zemmour est passée à l’offensive. Au lendemain du second tour des élections régionales – et même, précisément, dans la nuit de la proclamation des résultats – une opération militante d’envergure a été menée, revendiquée par l’association « Les Amis d’Éric Zemmour » : des affiches clamant « Zemmour président » ont été collées dans près d’un millier de villes de France, réparties dans 86 départements. Succès médiatique assuré.

Un document en notre possession l’atteste : l’opération, prévue de longue date pour pouvoir bénéficier des panneaux électoraux, pas encore enlevés, a été lancée depuis l’adresse mail personnelle de Pierre Meurin, un « juriste spécialisé en droit public des affaires et collaborateur politique de profession », selon son profil sur LinkedIn. Ce Lyonnais, ancien président des Jeunes pour la France – le mouvement de jeunesse de feu le MPF de Philippe de Villiers – et ancien directeur des études de l’Issep, l’école de Marion Maréchal, œuvre à plein temps pour la pré-campagne de Zemmour, où il a notamment la charge du maillage territorial.

Lire aussi : Z, le feuilleton de l’été (1/2)

Côté réseaux sociaux, c’est Samuel Lafont qui pilote : le Nîmois maîtrise les rouages des buzz, quitte à truquer parfois la réalité… On trouve également René Boustany dans la petite équipe, en charge de la « société civile ». [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest