Skip to content

Allô de Cologne : l’appel du muezzin

Alors que ses femmes avaient été victimes d'innombrables agressions lors de la Saint-Sylvestre 2015, Cologne et sa bourgmestre ont choisi de se soumettre à l'islam civilisationnel : l’appel à la prière va désormais retentir dans la ville tous les vendredis. Ou comment l'Occident passe à l'heure islamique.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Cologne ! Ville phare de la défaite civilisationnelle de l’Occident face à l’islam. Qui ne se souvient de cette fameuse nuit de la Saint-Sylvestre 2015 ? Plus de 500 femmes avaient été sexuellement agressées par, selon la description des policiers, « plus de 2000 personnes, presque toutes d’origine arabe, réparties dans un rayon de deux kilomètres autour de la gare centrale ». Fait d’armes islamique massif au cœur même de l’Occident contemporain, entièrement attribuable à ce double phénomène progressiste : une politique migratoire libérale incontrôlée et une idéologie qui refuse le principe du choc des civilisations au profit d’une identité heureuse vantant l’harmonie naturelle entre les peuples quelles que soient leurs cultures.

Lire aussi : La civilisation des prénoms

Pour mémoire, voici quel était le point de vue des femmes allemandes sur cet inoubliable soir de fête humaniste et multiculturel : « Personne n’a jamais vu une chose pareille. Les hommes se jetaient sur [nous] comme si nous avions été du bétail. J’ai dû marcher 200 mètres le long du quai à la descente du train. Je crois qu’on m’a tripotée 100 fois… » Au milieu de la nuit, dans le hall, sur les quais, de nombreuses jeunes femmes étaient assises par terre, en pleurs, rapporte le quotidien allemand Die Welt. Certaines ont décrit les migrants se frottant à elles, leur tripotant les fesses, les seins, collant leur sexe contre le leur et répétant à l’envi leur désir d’Occident : « Baiser ! Baiser ! » Cologne n’a d’ailleurs pas été le seul trophée au palmarès de l’islam civilisationnel ce soir-là : Hambourg, Stuttgart, Francfort… Ainsi que des villes suisses-allemandes, ou autrichiennes. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest