Skip to content

Justice : Zemmour n’est pas négationniste

En octobre 2019, lors d’un débat l’opposant à Bernard-Henri Lévy sur Cnews, Éric Zemmour avait affirmé que le Maréchal Pétain avait sauvé des juifs français. Immédiatement, le parquet s’était saisi de l’affaire en l’attaquant en justice. Il a été relaxé pour la seconde fois, en appel.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Twitter Éric Zemmour

Après un an et demi de bataille judiciaire, le candidat malheureux de Reconquête l’emporte et évite les 100 jours-amende de 100 euros requis contre lui. Lors d’un débat avec Bernard-Henri Lévy, il avait tenu des propos qualifiés de « négationnistes ». L’accusation portait sur une « contestation de crime contre l’humanité ». Pas effrayé pour un sou, Éric Zemmour avait répété son propos, sûr de son bon droit. Estimant que le débat était historique et non judiciaire, il avait gagné en première instance, mais le ministère public avait fait appel de la décision.

Lire aussi : Zemmour, Peltier, Rigault, Shnorokian : les cadres de Reconquête se lancent dans la bataille législative

À la demande du candidat, son avocat avait demandé le report du jugement en dénonçant sa portée politique évidente. Ni lui ni son client n’étaient présents à la cour d’appel ce jeudi 12 mai. L’avocat, Me Olivier Pardo, qui s’était notamment fait connaître en défendant Bernard Tapie dans le dossier Adidas, avait déclaré que ce procès était « un message à tous ceux qui font des procédures infamantes en instrumentalisant la Shoah ».

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest