Skip to content
François-Xavier de Boissoudy : comment la lumière déborde
Durant le Carême, le peintre François-Xavier de Boissoudy exposait aux Bernardins, une belle manière de nous présenter son œuvre au sein de la démarche où elle se développe : ni en vue d’une simple « sortie culturelle », ni pour le plaisir de l’analyse de quelques laborantins de l’art, non, mais pour une communion dynamique.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile
[Cinéma] Black Flies : fan des années 80
Jean-Stéphane Sauvaire, cinéaste français exilé à New York et formé à l’école du documentaire, semble être resté captif des années80: dans cette chronique furibarde qui rend hommage aux ambulanciers de nuit, les corps malmenés y sont magnifiés et New York ressemble à ce qu’elle était dans les meilleurs films d’Abel Ferrara: une capitale à bout
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Partout, les saints : sainte Agathe
Agathe est née à Catane, en Sicile, en 231, dans une famille de la noblesse sicilienne. C’est une jeune fille magnifique et très pieuse, qui a décidé de consacrer sa virginité au Seigneur. Cette décision n’arrange pas du tout les affaires de Quintien, proconsul de Sicile, qui est tombé sous son charme, et pense probablement,
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Éditorial culture de Romaric Sangars : chers immortels

Est-ce pour vous faire pardonner votre attitude parfaitement digne durant l’affaire de l’écriture inclusive que vous vous êtes sentis obligés d’organiser cette face avec « Oli », semblant ignorer qu’en 2024, ce qui se passe sous la coupole ne reste pas sous la coupole mais résonne sur tous les réseaux possibles donnant à votre humiliation un écho désastreux? Je vous vois froisser vos bicornes d’une main inquiète, ne semblant pas comprendre d’où viendrait le ridicule. Eh bien, d’abord, inviter «Oli» c’était céder au jeunisme et comme il n’y a rien qui fait plus provincial que d’être trop ostensiblement fasciné par la capitale, il n’y a rien qui pose davantage son ringard que de trop s’émerveiller devant la jeunesse.

Lire aussi : Éditorial culture de Romaric Sangars : Morale de l’affaire Tesson

En outre, votre institution vous confiant comme mission de poser un regard élevé et vigilant sur les choses de l’esprit et de la langue, et non de renifler l’air du temps au cul du dernier métro, personne ne vous demandait de donner des gages.…

Marc Sinclair : « La littérature permet de contester le déterminisme »

Jusqu’à son nom – qui sonne comme le héros d’une de ces vieilles BD franco-belges, type Gilles Jourdan ou Ric Hochet – le québécois Marc Sinclair a quelque chose de délicieusement suranné, à contre-courant de son époque. Peut-être est-ce sa façon de prendre son temps pour chaque réponse, ou de vous fixer sans ciller – non pour l’évaluation froide des entrepreneurs, mais bien pour tenter de raccourcir l’abîme qui s’installe parfois entre un romancier et son interlocuteur. Tout ce qu’on saura de Marc Sinclair – probablement un pseudonyme – c’est ce qu’on trouvera dans ce premier roman. Et c’est déjà beaucoup, tant l’auteur s’y dévoile. Alors, ce Suicide d’une masculinité toxique serait-il le portrait en creux d’un romancier en cavale, ou une de ces énièmes autofictions laborieuses qui encombrent les têtes de gondole ? Nous pencherons plutôt pour la première réponse : Suicide n’est pas tant une fiction sur le « je » qu’une confession, avec tout ce que le terme peut comporter à la fois de noble et de trivial.…

Qui mais qui ? Alain Kan
Quand quelque part à travers l’hiver je croise Romaric Sangars, notre rédacteur en chef culture, et qu’il me parle d’Alain Kan (« Ce devrait être un sujet tout à fait pour toi »), je crois n’avoir jamais entendu ce nom de ma vie. C’est la nuit, je rentre chez moi. Une trentaine de minutes me […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Francis Navarre : « Je suis assez ignorant de la littérature et de ses écoles »
Qui êtes-vous, Francis Navarre ? Charpentier toujours en exercice ; impossible sédentarité. J’ai réduit la voilure quand même. Les enfants, les traites, les chantiers… Depuis quand écrivez-vous ? Longtemps j’ai pensé que l’écriture ne pouvait être autre qu’épistolaire. « Entretenir » une correspondance – manuscrite ! Ouvrir la boîte aux lettres. Nous n’attendions pas que […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Les critiques littéraires de mars
Délice inclassable LE FILS DU COIFFEUR, GERBRAND BAKKER, Christian Bourgois, 340 p., 22 € Pour une fois, nous vous suggérerons de commencer ce livre par la fin. Gerbrand Bakker, l’auteur mondialement connu de Là-haut tout est calme, a inséré dans son livre une page finale de « décharge », où il explique qu’il a fait […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Vous souhaitez lire la suite ?

Débloquez tous les articles de l’Incorrect immédiatement !

Formule Intégrale

À partir de 5,80€ / mois

  • Papier
  • Web
  • Tablette
  • Mobile
Formule numérique

À partir de 4,10€ / mois

  • Web
  • Tablette
  • Mobile

L’Incorrect numéro 73

Retrouvez le magazine de ce mois ci en format

numérique ou papier selon votre préférence.

Retrouvez les numéros précédents

Pin It on Pinterest